Union Sportive La Charité Basket

Retour à l'accueil
Vous êtes ici › accueil › actualités

Actualités

Des Bleus…à l’âme après la défaite en terre bisontine.
Contre performance en terre Bisontine, pour La Charité Basket 58.

Des Bleus…à l’âme après la défaite en terre bisontine.

Publié le 15/03/2016

Pour cette 19ème journée de Nationale 2, c’était une journée particulière pour la poule D, puisque l’on ne comptait pas moins de 5 derbys sur les 7 rencontres programmées. Deux seraient suivi attentivement par le staff Charitois, le derby Lyonnais Oullins-Pont de Chéruy, et le derby Alsaciens Kaysersberg-Gries.

En effet, en cas de victoire des ligériens à l’extérieur, ils conforteraient leur place de 2e du classement général provisoire, synonyme de play-off à l’issue de la saison régulière. Etant donner que La Charité avait battu Kaysersberg la semaine passée, les seuls à pouvoir encore rebattre les cartes sont les Isérois de Pont de Chéruy. Leur match se déroulant le vendredi soir, et se soldant par une victoire écrasante sur Oullins 88 à 57. Les hommes de Nicolas Faure, connaissaient le ton à donner lors de ce déplacement à Besançon… La Victoire à tout prix, pour continuer à croire aux Play-offs sereinement.

Cependant le Besançon Avenir Comtois(BesAC), équipe en lutte pour le maintien, espérait réaliser le coup de cette 19e journée en accrochant une victoire face aux Charitois. Miguel Montañana, handicapé par une blessure au genou gauche lors du match contre Kaysersberg la semaine passée, très incertain tout le long de la semaine, prenait quand même place dans le cinq de départ des bleus.

C’est dans une salle des Montboucons de Besançon, bien remplie et avec une vingtaine de supporters Charitois que se déroulait ce match à enjeu. On notera que le match, débutera par un moment de recueillement en hommage au jeune Facauly Doumbia, un U20 du club bisontin disparu subitement pendant la semaine.

Alors que pour BesAC, Dhabi en intérieur et Benfatah à l’extérieur, marquent les premiers points ; les bleus peinent a trouver l’ouverture pour débloquer leur compteur. Miguel Montañana, malgré sa gêne ouvre le score alors que sur les extérieurs Pierard et Belabre ne trouvent pas la cible, et manquent d’agressivité en défense, permettant aux Franc-Comtois de prendre de l’avance 13 à 5 à la 6 e minute. Nicolas Faure demande un temps mort, pour réorganiser le jeu ligériens. Rapidement les bisontins, commettent des fautes, se retrouvent dans la pénalité ; seulement un déficit sur les lancer-francs ne permette pas aux Charitois de recoller au score. 24 à 18 a la fin du 1er Quart temps.

Dans le 2e acte, les bleus trouvent la bonne carburation, Damien Belabre trouve la cible de loin comme de près et obtient des lancers-francs. Randy George et Gérald Guerrier, récupèrent les rebonds offensivement. Alors que Brice Pierard est dans un mauvais soir dans son exercice de prédilection à 6m75. Guillaume Lambert et Randy George permettent aux bleus de repasser devant. Alors que Moussa Camara score avec un panier primé, Brice Pierard rentre en percussion, marque et obtient la faute. Les Charitois rentrent aux vestiaires avec 6 longueurs d’avance, 35 à 41.

Au retour de la pause, les bleus resserrent la défense et récupèrent des ballons de contre attaque, non concrétisés par manque d’adresse. Le Coach bisontins, demande un temps mort, et le public aidant, les Franc-Comtois Pehoua et Daure mettent la plupart des points de leur équipe et vont faire rebasculer le match en faveur du BesAC. 52 à 48 a la fin du 3e quart temps.

Dans le dernier acte, une ambiance électrique s’empare de l’ensemble de la salle, tellement le match est intense. Les deux équipes se neutralisent et le score reste figé pendant les 3 premières minutes de ce 4e quart temps. L’intérieur Pehoua combine avec Benfatah qui marque. Alors que les ligériens ne sont toujours pas en réussite avec les lancer-francs. Mais le jeu rapide en contre attaque leur permet de garder le contact quand même. Benfatah s’enflamme et donne 6 longueurs d’avance aux bisontins à l’entrée du money time. BESAC étant dans la pénalité pour 5 fautes collectives, donnait des lancer-francs aux charitois, qui ne les concrétisent que de moitié. Comme si les shoots de Benfatah ne suffisaient pas à réveiller le public, Dhabi d’une passe dans le dos, envoie Pehoua au dunk, qui enflamme définitivement la salle.

La dernière minute sera déconseillée au cardiaque, tellement le court du match peut basculer d’un coté ou d’un autres. A 30 secondes du buzzer, Moussa Camara avec un shoot primé ramène les ligériens à 68-66, et Guillaume Lambert fera même espérer un renversement de situation en ramenant les bleus à 69-68 suite à deux lancer-francs. Dans l’ultime action du match, Fabien Daure pour BesAC obtient deux lancer-francs. La salle bisontine exulte de joie au retentissement du buzzer. Les charitois sont KO debout. 70 à 68 pour les Franc-Comtois.

Nicolas Faure déclarera à la fin du match : « on ne méritait pas de gagner, sans un jeu intérieur ». Tous l’équipe et le staff, dépité de la contre performance, espère maintenant un faux pas, voire plusieurs, de Pont de Chéruy, pour reprendre cette deuxième place. Les play-offs se sont peut être évaporés lors de ce déplacement en terre franc-comtoise. Cependant le championnat n’est pas fini, et La Charité Basket peut encore espérer, en gagnant le restant des matchs à venir.
Et cela dès samedi prochain, à 20h00 au centre sportif Georges Picq, où ils recevront la meilleure défense du championnat, les Canonniers de Metz, des messins qui viennent d’enchainer 4 défaites d’affilées.

Résumé FERRAGUTI Richard(LCB58).
Retour a la liste


© Union Sportive La Charité Basket 2018 | Crédits | Mentions légales | Contact
Plus Groupe Simonneau Saur Ville de La Charité sur Loire Conseil Général de la Nièvre