Union Sportive La Charité Basket

Retour à l'accueil
Vous êtes ici › accueil › actualités

Actualités

Une soirée historique !
Randy George est le meilleur marqueur Charitois

Une soirée historique !

Publié le 13/04/2015

Match au sommet pour La Charité Basket samedi : le dernier à domicile en championnat, suivi de la réception de gala des partenaires, et une qualification aux playoffs toujours possible… L’ambiance et le match étaient à la hauteur des enjeux de la soirée : grandioses !

La Charité recevait le BC Gries Oberhoffen, remonté à la 3ème place le weekend dernier, devant les Charitois qui étaient complètement passé à travers à Berck (90-60). C’était la 3ème opposition entre ces deux équipes cette saison : LCB a gagné le match aller, 74-72, tandis que le BCGO a remporté les 16èmes de finales du Trophée Coupe de France. Le 3ème round est pour… La Charité, qui l’emporte 88-83 et repasse devant grâce au panier average, à deux journées de la fin.

C’est devenu une (mauvaise) habitude, les Charitois démarrent mal la rencontre. Pas suffisamment dans l’engagement et dans l’intensité, ils n’arrivent pas à débloquer leur attaque et se laissent rapidement distancés par des Alsaciens venus pour gagner et laver l’affront du match aller. Gries s’envole au score grâce à l’insolence adresse à 3 points de leur arrière Huttel. La défense agressive des visiteurs envoie vite les Charitois sur la ligne des lancers francs. Grâce à leur bonne défense et leur jeu de transition, ils parviennent à rester dans le match dans le premier quart temps, 19-24.
Le collectif charitois se met enfin en place, l’adresse est de retour côté Charité. Les Alsaciens se heurtent à une défense bien rodée. Les intérieurs Charitois dominent leurs homologues Griesois. Les deux équipes proposent un beau jeu à leurs supporters. Les Alsaciens venus nombreux soutenir leurs joueurs répondent au public Charitois : tranquillement la salle s’échauffe… A la mi-temps, La Charité est repassée devant, 45-40.
Après la pause, les locaux mettent du temps à se remettre en selle et encaissent un rapide 8-0. Copié-collé du début de match, il manque de l’intensité et de l’agressivité chez les Charitois. Affaibli et rapidement puni de 3 fautes, l’intérieur Palenik rejoint le banc. La Charité s’appuie alors sur son jeu extérieur et parvient à recoller au score, mais c’était sans compter sur l’adresse impressionnante du Griesois Stankovic, qui envoie trois missiles à très longue distance ! Les Charitois enchaînent les pertes de balle et stagnent au score. A l’entame de la dernière période de ce match à couper le souffle, La Charité est menée 58-64.
Grâce à deux tirs à 3 points, les locaux rattrapent doucement leur retard. Le BCGO répond à courte et longue distance. Les esprits s’échauffent entre les intérieurs et le Griesois Doucouré se voit éliminé par une faute technique. La Charité alterne jeu intérieur et jeu extérieur. Les Alsaciens envoient les Nivernais sur la ligne des lancers. Les deux équipes se rendent coups pour coups, le public retient son souffle. Les Charitois sont plutôt adroits dans ce dernier quart-temps, contrairement à leurs habitudes. Et dans une ultime apnée des spectateurs charitois, les locaux s’imposent 88-83 !

Fiers de leur dernière prestation à domicile (avant les playoffs.. ?) et le record de victoires charitoises, les joueurs laissent éclater leur joie et remercient longuement leur public. Avec 17 victoires avant la fin de la saison, c’est officiellement la meilleure saison du club en Nationale 2 ! La Charité pointe désormais à la 3ème place à égalité de points devant le BCGO.

La deuxième surprise de la soirée vient de la défaite de Tremblay à Kaysersberg : deuxième, Tremblay n’a plus qu’un petit point d’avance sur La Charité qui elle, a un calendrier qui semble plus favorable.. Tous les espoirs sont permis pour ces deux dernières journées, que nous espérons victorieuses pour nos joueurs !

Retour a la liste


© Union Sportive La Charité Basket 2018 | Crédits | Mentions légales | Contact
Plus Groupe Simonneau Saur Ville de La Charité sur Loire Conseil Général de la Nièvre