Union Sportive La Charité Basket

Retour à l'accueil
Vous êtes ici › accueil › actualités

Actualités

La Charité encore trop juste à Poligny
Kevin a de nouveau livré un match plein samedi soir

La Charité encore trop juste à Poligny

Publié le 19/11/2012

Article lejdc.fr

La mauvaise série se poursuit pour La Charité, défaite samedi à Poligny (95-86). Alors qu’ils menaient, les Nivernais se sont fait reprendre. Et laissé passer une victoire qui les aurait soulagés.
Une nouvelle fois, samedi, à Poligny (95-86), les Charitois avaient le match en main à l'extérieur, menant à la pause. Une nouvelle fois, comme à Kaysersberg, ils n'ont pas réussi à aller au bout.

Si un effectif réduit pouvait expliquer la fin de rencontre éprouvante en Alsace (sept joueurs aptes après l'entorse de Weber au bout de trois minutes), dans le Jura, ce n'était pas le cas, même si Alao fait toujours défaut. Weber était rentré, Leroy (équipe réserve, non entré en jeu) avait été réquisitionné. « Nous ne pouvons plus nous cacher derrière les blessés », estime même Erwan Pottier, l'entraîneur adjoint de La Charité.

« Manque
de sérénité »
Ce qui a fait la différence en faveur de Poligny ? Quelques détails, comme souvent. « Nous avons manqué de constance en défense. 95 points encaissés, c'est beaucoup », relève le technicien. La rencontre a définitivement basculé après un fait de jeu dans les ultimes minutes. « Alors que nous étions menés de quatre points, une faute technique a été sifflée à notre banc. Nous nous sommes retrouvés à moins 6 et possession pour Poligny. »


Les Charitois ont également manqué d'adresse en deuxième période, alors que les Jurassiens, en difficulté en première mi-temps, se sont ensuite réveillés, notamment le meneur Pleux et l'intérieur Papyion. Alors qu'eux ont réagi, au contraire, les Ligériens ont « perdu en agressivité, par manque de sérénité, je pense. Et puis, certains n'ont pas pris leurs responsabilités » pointe Erwan Pottier. « Dommage, car nous les avions en ligne de mire, mais nous nous sommes laissés déborder. »

« Travailler
deux fois plus »
La solution ? « Pour nous en sortir, nous devons faire preuve de rigueur et travailler. Deux fois plus que les autres, même. On ne s'en sortira que de cette façon. Il y a encore du boulot. »

Même si un succès à Poligny n'avait pas été inscrit sur le tableau de marche de La Charité, il aurait été le bienvenu. D'abord pour stopper une série en cours négative (désormais quatre revers de suite), ensuite pour se rassurer, mais surtout pour le décompte final. Car ces petites défaites d'un rien peuvent peser lourd à l'heure du bilan.

Les dirigeants comptent toutefois sur les trois prochaines journées pour recréditer la colonne "victoires". Face au treizième Saint-Denis, chez le dernier Pfastatt, puis devant le onzième Saint-Dizier, les Charitois, douzièmes, n'auront, de toute façon, d'autre choix que de vaincre s'ils veulent rester en Nationale 2. « Ces matches vont être décisifs », reconnaît l'assistant. Les Nivernais n'auront plus d'excuses.

Laëtitia Chrétien
Retour a la liste


© Union Sportive La Charité Basket 2018 | Crédits | Mentions légales | Contact
Plus Groupe Simonneau Saur Ville de La Charité sur Loire Conseil Général de la Nièvre